Le café suspendu : un moyen efficace pour lutter contre la crise.

PartagerShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone

formulaire décoiffant

Le « café en attente »,  un concept gagnant-gagnant.

Connaissez-vous le « café en attente » ou « suspendu » ?
Le principe est simple : lorsque vous prenez votre café dans votre bar préféré, commandez-en deux. Vous n’en boirez qu’un, le second sera « réservé » à une personne avec peu de moyens ou sans domicile fixe.
En ces temps de crise, un petit geste de solidarité c’est appréciable.
Les lieux sont encore assez rares en France, mais chaque semaine, de nouveaux commerçants passent à l’action et le concept s’étend dans les boulangeries, les restaurant, les snacks,

baguette en attenteou encore chez les coiffeurs (une coupe « en attente ») et même dans les pharmacies (des Doliprane«en attente » !)…

 

 

Plus d’offres que de demandes

 

Sur le principe, l’idée est excellente. Tout le monde y gagne, le patron vend plus de café, le client fait un geste solidaire et la personne dans le besoin retrouve un semblant de normalité le temps d’un café.

Mais les gens n’osent pas réclamer, ils ont un peu honte, alors que ces consommations sont là pour eux,
C’est aux commerçants de mettre ces personnes à l’aise, il y aurait peut être des solutions discrètes à mettre en place pour que les personnes demandant un café suspendu ne soit pas dévisagé par leur voisin…..
Il ne faut pas associer le café suspendu à la misère : tout le monde peut avoir des fins de mois difficiles.

Le commerçant en sort gagnant.

Beaucoup de commerces ne sont pas très chauds pour se lancer dans ce concept.
Une question d’image ? Surement !
Et pourtant, le commerçant en sortira gagnant. En mettant le concept en avant dans son établissement, Il verra son nombre de consommation augmenter, son entreprise véhiculera des valeurs et engagements très appréciées du citoyen lambda. Les clients parleront de cette nouveauté et le bouche à oreille sera multiplié par 10….

Sans compter un bel article dans la presse locale si votre entreprise est la 1ère du secteur à adhérer à ce mouvement…..

Que vous soyez, cafetier, boulanger, restaurateur ou type de commerce croyez moi sur parole, en adhérent à ce genre de projet vous risquez seulement de développer votre entreprise et d’offrir quelques rayons de soleil aux personnes qui en ont besoin.

 

Laissez moi un commentaire si vous connaissez un commerce qui s’est lancé dans ce concept ou si vous même allez vous lancer.

 

 

PartagerShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone
A propos de Rodolphe 68 Articles
Publicitaire depuis 2002, passionné de communication, marketing et nouvelle technologie. Contaminé par le Web 2.0, je cherche désespérément un traitement pour me décoller de cet ordinateur.

1 Comment

  1. J’adore le concept, je ne connaissais pas mais l’idée est vraiment bien. j’espère qu’elle sera reprise par de nombreux commerce.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*